Les crypto-monnaies

Panel d'administration

 

 

 

Vidéo de présentation          Les dernières actualités

 

 

Les crypto-monnaies

Du Bitcoin aux "Monnaies Libres"

 

Le Bitcoin

Faire un amalgame des monnaies numériques avec le Bitcoin serait certainement un raccourci trop caricatural. Nous le nommons ici car il fait figure d’expérience pionnière dans le domaine et parce qu’il fait toujours beaucoup parler de lui.

La grande originalité du Bitcoin, en dehors d’être un produit spéculatif dont les sommets ont dépassés les 20.000 dollars US alors qu’il ne valait qu’un millième de dollar à son lancement en 2009, est de reposer sur l’utilisation de la technologie « blockchain » (chaîne de bloc). C’est une technologie de stockage numérique et de transmission de données. C’est un registre qui contient la liste de tous les échanges effectués entre les utilisateurs de cette blockchain depuis sa création. Il est décentralisé, c’est-à-dire stocké sur les serveurs de ses utilisateurs, et fonctionne sans intermédiaire. Il constitue un historique infalsifiable des échanges, étant conservé et mis à jour en temps réel indépendamment par tous les utilisateurs. C’est cette sécurité et cette indépendance de gestion qui a permis la naissance et le développement des crypto monnaies.

Plus que le Bitcoin, donc, c’est la technologie de la Blockchain qui a peu à peu suscité la curiosité et l’intérêt du monde de la finance. Aujourd’hui, toutes les banques centrales, Chine en tête, lancent leur crypto monnaie pour affirmer leur devise officielle dans cette guerre qui se joue dans ce domaine et pour éviter de se faire couper l’herbe sous le pied par des initiatives telles que le « Libra » de Facebook. Les crypto monnaies ont donc le vent en poupe, pour toutes sortes de bonnes et de mauvaises raisons car n’oublions pas que, quel que soit le support utilisé, comme en toutes choses, c’est l’intention sous-jacente qui compte et fait de l’outil quelque chose de nuisible ou bienfaisant.

 

La monnaie libre

Maintenant, dans le paysage des monnaies complémentaires « citoyennes » qui nous intéresse plus particulièrement ici, il faut noter l’émergence et le développement d’une crypto monnaie appelée June (qui s’écrit Ğ1).

Cette monnaie Ğ1 permet aux gens de participer à une économie libre selon la Théorie Relative de la Monnaie énoncée par Stéphane Laborde: https://trm.creationmonetaire.info/TheorieRelativedelaMonnaie.pdf

Selon cette théorie, une économie est libre si elle garantit les 4 libertés suivantes :

  1. 
La liberté de choisir son système monétaire : parce que la monnaie ne devrait pas être imposée

  2. La liberté d'accès aux ressources : parce que nous devrions tous avoir accès aux ressources économiques et monétaires.

  3. La liberté d'estimer et de produire de la valeur : parce que la valeur est une notion relative à chaque individu, dans l'espace et le temps

  4. La liberté d'échanger dans la monnaie : parce qu'il n'y a pas de raison qui impose de mesurer les prix dans une monnaie non-choisie.

Ces quatre libertés économiques doivent être comprises ensemble, pas exclusivement. De plus, la « liberté » doit être comprise comme « bienfaisante ».

La monnaie Ğ1 obéit à ces exigences. Elle se caractérise par le versement d’un Dividende Universel (DU) qui garantit une égalité de tous ses utilisateurs vis-à-vis de la création de la monnaie. Ceci est rendu possible par le fait que la Monnaie Libre fait de ses utilisateurs les co-créateurs de la monnaie. Cette égalité est garantie non seulement dans l’espace (chaque utilisateur co-crée le même Dividende au même instant), et dans le temps (chaque utilisateur co-crée le même nombre de Dividendes au cours de sa vie). Le dividende universel annuel est calculé ainsi : 10 % de la masse monétaire (nombre total d’unités déjà créées), divisé par le nombre d’utilisateurs.

C’est le logiciel « Duniter » qui organise la création monétaire. Il utilise la technologie de la Blockchain pour garantir la décentralisation et la sécurisation des transactions.

Tout individu peut produire sa part de monnaie par « DU » sous réserve de devenir membre de la toile de confiance Ğ1 que représente l’ensemble des utilisateurs. Cette toile de confiance se constitue par le fait que tout nouveau membre doit être reconnu par des membres existants de la toile. Cet acte de reconnaissance est appelé certification. Devenir membre n'est ni anodin ni instantané. Cette étape fait intervenir des humains et s'effectue donc à temps humain. Si on reçoit assez de certifications (cinq minimum) et en bonne qualité (notion de distance), alors ces certifications seront agrégées à toutes celles déjà existantes et viendront augmenter la toile de confiance.
Ensuite, pour obtenir des Ğ1 il suffit de se créer un porte monnaie à l’aide du logiciel Césium disponible en ligne : https://g1.duniter.fr et trouver une personne prête à faire un échange d'unités Ğ1 contre un bien ou service que vous lui proposez. Il existe aussi des endroits dédiés à l'échange de biens et services dans cette monnaie : https://www.gchange.fr, https://gannonce.duniter.org, https://g1.duniter.fr/#/app/wot/page/lg, ou encore Facebook.

Pour en savoir plus : https://monnaie-libre.fr